Le droit des femmes à disposer de leur corps

La première loi qui marqua un tournant dans la lutte des droits des femmes est la loi Neuwirth. Le 18 mai 1966, le député Lucien Neuwirth dépose une proposition de loi pour libéraliser la contraception et légaliser la pilule.

Elle est adoptée le 19 décembre 1967. La contraception a cette époque, n’est autorisée pour les mineures (la majorité est alors à 21 ans) que si elles disposent de l’accord écrit d’un des parents. La loi du 4 décembre 1974 décret que la pilule est désormais remboursée par la sécurité sociale et les Centres de planification peuvent la délivrer gratuitement et anonymement à des mineures. La majorité étant abaissée à 18 ans (depuis juillet 1974), le consentement parental est éliminé pour celles qui ont entre 18 et 21 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *