Les Femen

Les Femen sont un mouvement féministe créé en 2008 à Kiev en Ukraine. Les militantes de cette organisation défendent les droits des femmes. Créé par Anna Hutsol, ce groupe dispose de figures médiatiques comme Inna Shevchenko qui est l’une des représentantes dans le monde entier .

Le mouvement à d’abords protesté contre les conditions des femmes et principalement des étudiantes en Ukraine, avant d’élargir leurs actions à d’autres pays et à d’autres causes. La première fois qu’elles ont fait parler d’elles, elles ont protesté contre le boom du tourisme sexuel, déguisées en prostituées.

Depuis septembre 2012, les militantes de Femen ont établi une base arrière à Paris dans le 18e arrondissement. Elles espèrent pouvoir continuer à faire entendre leur voix tout en recrutant en France comme à l’étranger. Des membres de leur camp ont rencontré des problèmes en Ukraine, où plusieurs féministes ont été enlevées, elles font donc leurs actions depuis Paris.

À sa fondation, Elles manifestent habillées mais personne ne prêtaient attention à eux, et un jour elles ont enlevé le haut et tous à changer. Inna explique :  « On veut justement casser cette idée de femme-objet en donnant une nouvelle image de la nudité féminine, pour qu’elle devienne le symbole de la lutte des femmes, de leur liberté et leur indépendance. Montrer ses seins dans la rue permet de créer un choc : les hommes se retournent, ça les attire, ils croient que c’est pour eux. Et, d’un coup, on crie nos slogans. Nos seins sont agressifs, et ils parlent ! On utilise notre corps comme un manifeste » .

Ainsi, elles enlèvent le haut pour attirer le regard des photographes et des caméras de partout pour donner à voir et à entendre leurs slogans féministes pour marquer les esprits. Elles souhaitent ainsi dénoncer le machisme de la société actuelle, la prostitution, le tourisme sexuel, ou le harcèlement dont son victimes les femmes. Le nouveau slogan des femen en 2013 était « You don’t buy. I don’t sell (vous n’achetez pas, je ne vends pas). Pas de demande, pas d’offre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *