Mouvements et Associations Féministes

De plus en plus, le statut de la femme va prendre plus de place dans la société. Ainsi, les femmes vont alors mettre en place des mouvements, des groupes afin de faire entendre leur voix et militer contre les injustices de la société.

Fondé en avril 1973, le MLAC est une association féministe dont le but premier est de rencontrer les femmes dans les permanences et les aider à avorter en organisant leur voyage vers l’Angleterre et la Hollande ou en réalisant leur avortement sur place. Cependant, il lutte pour l’avortement par l’organisation de campagnes, de manifestations. Quand la loi Veil est adoptée, le MLAC n’ayant plus de raison d’être disparaît progressivement. L’action des militantes du MLAC est relayée par les maisons des femmes à partir de 1977 (création de la Maison des femmes à Paris). Le siège de l’association à Paris se trouve précisément à la Maison des femmes.

Enfin, en 1975, la loi sur l’IVG consacre la liberté de choix de la femme et l’acceptation de cette loi a pu être permise par Simone Veil.

Depuis 1999, la pilule du lendemain ou pilule de contraception d’urgence (PCU) est disponible dans les pharmacies sans prescription médicale. À partir de 2002, elle est délivrée gratuitement et anonymement par les pharmaciens aux mineures qui en font la demande.

Une vague de féminisme s’est propagée dans les années 1960. Les féministes revendiquaient leur droit à disposer de leur corps et à contrôler la maternité, d’où vient le slogan “Un enfant quand je veux et si je veux “. Un groupe de féministe se crée et s’étend vers la fin des années 1960. Les femmes mettent en place des mouvements de foule afin de se faire entendre et d’obtenir davantage de droits en terme d’égalité surtout concernant leur droit à disposer de leur corps.(voir article les Femen) .

Par ailleurs , le Mouvement de Libération des Femmes (MLF)  est créé le 26 août 1970 par l’une des fondatrice Antoinette Fouque. C’est un mouvement féministe créé dans le but de lutter contre toutes les différentes formes d’oppressions et de misogynie, militer pour le droit à la contraception et à l’avortement en France et bien sûr obtenir l’égalité de tous les droits, moraux, sexuels, juridiques, économiques entre les hommes et les femmes. Ce mouvement a su faire évoluer les mœurs. Ainsi, ces mouvements auront permis aux femmes de s’exprimer et d’obtenir davantage de droits (voir article Le planning Familial).  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *