Le rôle familial des femmes

Qu’est-ce que la femme ? Selon l’homme au XXe siècle, pas grande chose. Elle n’est destinée qu’aux tâches ménagères ainsi qu’à procréer.

Bien, avant que les droits des femmes ne soient reconnus, la femme vivait sous l’autorité de son mari dont elle lui donnait “une soumission aveugle » et “une subordination totale”.

À l’image que se faisait la société d’après guerre de la femme, celle-ci doit respect et obéissance à son époux, “elle n’est que servante à ses yeux plutôt qu’une compagne”. Elle s’occupe du ménage, de la cuisine, du repassage… Elle était généralement debout lors du dîner, derrière l’homme et mange quand celui-ci a fini et bien sûr le vouvoiement prônait sur le tutoiement. Enfin, les sentiments d’affections étaient au second plan chez le couple. Tout semble « cliché » aujourd’hui, cependant, c’était bel et bien la situation familiale et conjugale de l’époque.

Malgré cela, la société a évolué et s’est progressivement écartée de la sphère de la vie familiale devenant celle de la vie privé du couple. On peut dire que la femme s’est “rebellée” et n’a plus suivit les codes qui lui étaient imposés depuis des siècles. Elle a commencé à être moins à la maison et plus au travail, sans forcément délaisser son rôle de mère. La femme laissée de côté au sein des décisions familiales, participe désormais, de par des compromis, notamment, concernant les tâches ménagères. Malgré tout, la libération du statut de  » Femme  » a été très compliquée. En effet, même si la femme est aujourd’hui, reconnue en tant qu’individu et “égale” à l’homme, il persiste néanmoins des inégalités. Que ce soit, au niveau des salaires, de la hiérarchie au sein de l’entreprise, l’accès à certains corps de métier (politique, économie, gendarmerie, armée …) .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *