Portrait de Simone Veil

Durant la Seconde Guerre mondiale, Simone Veil est déportée à l’âge de 16 ans dans le camp d’extermination d’Auschwitz car elle est juive. Elle y perd des membres chères dont sa mère, son frère et son père, mais s’en sort indemne.

Durant le quinquennat de Valéry Giscard d’Estaing, Simone Veil est élu « ministre de la Santé ». Elle assume donc la lourde tâche de légaliser, mais également d’encadrer l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG). Elle apparaît alors comme un symbole du féminisme et sa popularité est au point culminant.

En 1979, elle est élue « Présidente du Parlement européen ». C’est la première femme à occuper ce poste.

Simone Veil enchaîna ensuite les postes les plus hauts comme « ministre d’Etat », « ministre des Affaires sociales, de la santé et de la ville », …

Cependant, en tenant compte de notre sujet, il est important de surligner que Simone de Beauvoir a permis une libération de la femme et a permis aux femmes de décider d’avoir un enfant et non plus de le subir.

Elle a montré au grand jour une hypocrisie qui cachait les nombreux avortements clandestins qui consistaient à : 

– Avaler des grandes quantités de médicaments comme de la nivaquine
– Se porter des coups sur le ventre,  le serré très fort
– S’injecter dans l’utérus des produits dangereux comme de l’eau de Javel
– S’enfoncer dans le vagin des objets pointu
La décision de Simone Veil a donc été un soulagement pour beaucoup de femmes

Portrait Anne Chopinet

Anne Chopinet est une femme importante pour le 20ème siècle. En effet, elle fut la première femme à intégrer l’École Polytechnique française en 1972 en étant classée première dans son concours d’entrée. Elle fait ses études au lycée Jules Ferry à Paris pour ensuite accéder aux classes préparatoires du lycée Condorcet, en maths supérieurs et maths spéciales. A la suite de l’École polytechnique elle devient ingénieure. Par la suite, elle deviendra présidente de l’ERAP (Entreprise de Recherches et d’Activités Pétrolières) avant sa dissolution en  2010. Cette femme est donc une icône de la femme libérée et insoumise face à la majorité masculine.

Portrait Esther Duflo

Esther Duflo, économiste française est une figure importante de la femme en économie. En effet, après une thèse en doctorat en 1999 dans le département d’économie du MIT, Massachusetts Institute of Technology, elle devient officiellement professeur en 2004. Par la suite, en 2010, elle reçoit la médaille John Bates Clark pour sa contribution importante dans l’économie de développement et pour ses connaissances dans ce sujet. Enfin, en 2011, elle obtient la médaille de l’innovation du CNRS pour ses recherches sur le plan économique et sociétal. Son parcours montre qu’une femme peut être aussi compétente qu’un homme dans des rôles économistes hauts gradés.

Portrait Christine Lagarde

Christine Lagarde est actuellement la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) mais elle est aussi depuis 2005 une femme politique française. C’est l’une des femmes les plus importantes en économie puisqu’elle est la première femme à présider le Comité stratégique en 2004. Par la suite, en 2007, elle est nommée ministre des Finances et de l’économie, c’est encore une première qu’une femme soit nommée à ce poste. Enfin, en juillet 2011, elle est à la tête du FMI, elle sera encore la première femme à occuper ce poste. Christine Lagarde, est donc une icône du fait qu’elle occupe et occupait des postes où seulement des hommes avaient été nommés. Et la veille de la journée internationale de la femme, le mercredi 7 mars 2018, elle affirmait que son poste n’a pas été facile d’accès en raison du fait qu’elle soit une femme.